La réglementation des AJ

La réglementation en vigueur pour ouvrir une auberge de jeunesse est celle relative aux établissements recevant du public, mais compte tenu de son âge, les auberges de jeunesse doivent disposer d’un double agrément :

  • L’agrément relatif à l’accueil des jeunes décerné par le Ministère de la Jeunesse et des Sports

  • L'agrément relatif à l’accueil de scolaires, décerné par le Ministère de l’Éducation Nationale

  • Lorsque l’auberge de jeunesse est également organisatrice de séjours, elle devra détenir l’agrément Tourisme.

  • Lorsque l’auberge de jeunesse est affiliée au FUAJ ou au LFAJ, les touristes qui y passent la nuit doivent détenir une carte d’adhérent.

Salle de séjour - auberge de jeunesse - au Grand-Duché de Luxembourg

C'est la Loi  n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté qui a donné une définition officielle et un statut légal aux auberges de jeunesse. Son article 65 modifie le Code du tourisme et complète son article L.325 en y ajoutant un alinéa 2 consacré aux auberges de jeunesse.

Code du tourisme

« Art. L. 325-2.-Une auberge de jeunesse est un établissement agréé au titre de sa mission d'intérêt général dans le domaine de l'éducation populaire et de la jeunesse, exploité par des personnes morales de droit public ou des organismes de droit privé bénéficiaires de l'agrément prévu à l'article 8 de la loi n° 2001-624 du 17 juillet 2001 portant diverses dispositions d'ordre social, éducatif et culturel, en vue d'accueillir principalement des jeunes pour une ou plusieurs nuitées, de faciliter leur mobilité dans des conditions qui assurent l'accessibilité de tous et de leur proposer des activités éducatives de découverte culturelle, des programmes d'éducation non formelle destinés à favoriser les échanges interculturels ainsi que la mixité sociale, dans le respect des principes de liberté de conscience et de non-discrimination. »

© 2019 La Brasserie - SASu à capital variable